4 pépites plus connus sur Insta que sur le terrain


Avant, on les découvrait à la télé. De nos jours, les jeunes espoirs du foot sont visibles sur Instagram, où des milliers de personnes les suivent, parfois à des âges très avancés. Passe D vous présente donc un quatuor que vous verrez en Ligue des Champions dans quelques années. Ou en D1 hongroise, si ça tourne au vinaigre.


Moins de 18 ans et autant de follower que Jessica des Marseillais !!


Xavi Simons
Le Néerlandais, recruté par le FC Barcelone à 8 ans, a tout pour réussir : par sa technique et sa vision du jeu, le frêle milieu s’est déjà fait un nom. Xavi Simons semble d’ailleurs être un mix entre plusieurs stars du ballon rond : il a la coiffure de David Luiz, le poste et le nom de Xavi Hernandez et une nationalité qui se marie bien avec le club catalan – n’est-ce pas feu Johan Cruyff ? A seulement 15 ans, le joueur, qui dispose de son propre logo, comme une marque, est suivi par 1,3 millions de personnes sur Insta, soit plus que les champions du monde Hugo Lloris ou Florian Thauvin. Et pourtant, vous ne le connaissiez pas, ou peu, n’est-ce pas ? Phénomène médiatique, Xavi Simons, lié contractuellement à Nike et dragué par le super-agent Mino Raiola, abreuve ses followers de photos de lui sous le maillot du Barça ou de la Hollande, mais également quand il est en vacances autour du monde, ou « simplement » chez lui, drapé dans un peignoir sur lequel brille ses initiales. Xavi Simons a tout d’un pro ? Il manque plus qu’à le devenir réellement, sur le terrain cette fois-ci…

Kays Ruiz-Atil
Non, Neymar n’est pas le seul joueur que le PSG a piqué au FC Barcelone, ces dernières années. Kays Ruiz-Atil a rejoint le club de la capitale deux ans avant le Brésilien, en 2015, alors qu’il évoluait à la Masia, et a même signé pro à Paris cette année. A seulement 16 ans. Coaché par Thiago Motta avec les U19 du club de la capitale, Kays Ruiz-Atil est milieu de terrain, et un des talents les plus prometteurs du club francilien, et de la nation française. Sur Instagram, il n’y a pas encore foule sur son compte, mais simplement une petite communauté de 28K personnes – ce qui est quand même très respectable, hein – qui observent le jeune joueur mûrir et se développer. Une photo, cependant, nous laisse entendre que Kays Ruiz-Atil ira loin : il est déjà aussi grand que Leo Messi… En taille, hein.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

@leomessi

Une publication partagée par Kays Ruiz-Atil Officiel (@kays_atil) le

Karamako Dembélé
Tous les Dembélé qui passent par le Celtic vont-ils devenir les cracks du club ? Après Moussa, attaquant français formé au PSG parti cet été à Lyon, voici le très jeune Karamako. Né en Ecosse, âgé de 15 ans, celui qui semble hésiter entre les sélections anglaises et écossaises – il alterne indifféremment entre les maillots des deux sélections sur son Instagram… – est un ailier droit prometteur qui a 178 000 followers. Pour quelle raison ? Tout simplement parce que Dembélé se fait remarquer sur le pré, et qu’il étonne par sa précocité. A 13 ans, le joueur faisait ses débuts avec les moins de… 20 ans du Celtic. Il a d’ailleurs inscrit un but en solo à la 13e minute de jeu de son premier match face à des mecs qui étaient majeurs et avaient peut-être déjà des gosses. Sans pression. Là, à 15 ans, il joue dans l’équipe réserve du Celtic. Puis, dans un ou deux ans, Dembélé est titulaire en équipe A ? Précoce, le Kylian Mbappé british doit probablement viser le Ballon d’Or pour sa 20e année.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿🇧🇪

Une publication partagée par Karamoko Kader Dembele (@karamoko) le

Youssoufa Moukoko
On termine ce panorama avec Youssoufa Moukoko, qui a le culte du secret : son compte n’étant pas public, on doit s’y abonner, comme ses 205 000 autres followers, pour admirer ses quelques 200 photos. Joueur de Dortmund, il a inscrit 30 buts en 16 matchs de championnat U17 la saison dernière. Impressionnant, mais rien d’étonnant pour un futur crack, non ? Si, en fait, un peu. Il faut préciser une chose : Youssoufa Moukoko a… 13 ans. A 12 ans, il était déjà sélectionné dans la catégorie U16 de la sélection allemande, et son physique ne jurait pas avec celui de ses coéquipiers, logiquement plus âgés… Mais le sont-ils vraiment ? Né au Cameroun, des doutes sur son âge persistent, bien que son club confirme, grâce à des tests, qu’il a bien 13 ans. Le Laziale Joseph Minala, officiellement 22 ans, officieusement 40, a demandé à passer les mêmes tests.

© Instagram @xavisimons, @kays_atil, @karamoko, @youssoufa_10

Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !