Un dopage naturel interdit en athlétisme

Foot et musique font la paire. Si beaucoup de joueurs ne quittent jamais leur casque, du car jusqu’à la pelouse, et que les marques multiplient les sponsorings d’athlètes, ce n’est peut-être pas un hasard. Au-delà de l’effet urban street et de la tendance technophile de la nouvelle génération de footeux, ce phénomène trouverait une autre explication : les bienfaits de la musique pour faire du sport.

Publicité





Vous êtes sceptiques ? La science l’a pourtant déjà démontré via de très sérieuses études. Une fréquence musicale douce favoriserait les capacités d’endurance (Copland et Franks, en 1991). Quant aux rythmes rapides, ils atténueraient la sensation de fatigue et développeraient les facultés de coordination (A. Szabo, A. Small, M. Leigh, 1999). Des analyses sanguines pilotées par les chercheurs américains Smzedra et Bacarach étayent d’ailleurs ces hypothèses : l’écoute de chansons pendant l’effort permettrait au corps de moins puiser dans ses réserves énergétiques. Alors, la musique, un dopage naturel pour les sportifs ?

La question mérite d’être posée. D’autant plus quand on sait que la Fédération française d’athlétisme a, depuis fin 2015, officiellement banni la chose des courses à pied hors stade. Extrait de règlement :

« […] La FFA n’autorise pas les aides apportées aux athlètes en compétition, que ce soit par utilisation de certains matériels (règle F144.2 (b), prohibant radio, lecteur de cassette ou CD, téléphone portable ou équipement similaire), ou en ayant recours à un ou des accompagnateurs. » De là à comprendre qu’écouter de la musique serait une triche équivalente à se faire porter par un « accompagnateur », il n’y a qu’un pas…

Quid du football ? Nous avons voulu aller plus loin en interrogeant François Hennart, préparateur mental multisport et sophrologue. D’après celui-ci, il faudrait plutôt chercher l’incidence au niveau psychologique :

« Il y a une influence qui peut être positive, mais qui ne l’est pas toujours. Le sportif n’a pas forcément besoin d’un artifice extérieur pour être dans des conditions optimales. Mais il est vrai que la musique peut être une aide pour ceux qui n’ont pas beaucoup de concentration, par exemple. »

Transition toute trouvée avec M. Kurzawa, dans une enquête Clique.tv de novembre 2017 sur le port quasi permanent du casque : « C’est important de ne pas entendre de bruit autour pour bien me concentrer. » Sinon on s’égare, ami Layvin ?

Autre nuance de François Hennart :

Publicité




« Il faudrait qu’on adapte la musique en fonction du profil des joueurs. Celui qui a un petit tempérament, on peut lui mettre quelque chose de tonique. »

Rebelote avec le spécimen idéal Verratti, toujours dans le doc Clique.tv : « Ça me donne envie de courir plus vite et de faire de bonnes choses. » Le « passionné » Marco aurait-il trouvé sa dope parfaite ?

Quoi qu’il en soit, outre les restrictions pour questions d’image, ce n’est pas demain la veille que musique et casques seront fichés dopants côté footballeurs. C’est donc en toute légalité que nous vous avons concocté une belle partition de produits pour suivre le tempo et maximiser vos perfs.

 

 

#Les indispensables

Au top en pleine action

Si les AirPods d’Apple ont largement révolutionné la dynamique des écouteurs nomades, force est de constater que les Antipods de la marque française Divacore ont aussi placé la barre très haut. Lancés en septembre 2017, ces intras wirefree garantissent une très bonne qualité sonore et sont compatibles iOS aussi bien qu’Android. Leur autonomie (plus de 6 heures) est la plus grande du segment. Petit plus, les deux écouteurs ont la possibilité de se connecter à deux sources différentes. Un top produit au prix mesuré de 119 euros.

Antipods-Divacore
Antipods Divacore – lien vers le site de marque

 

Après l’effort, le (ré)confort

Bose dit « Que l’excellence soit », et l’excellence fut. Difficile, voire inconcevable, de ne pas succomber à la magie musicale procurée par le Quiet Comfort 35 fabriqué par la firme américaine. Ergonomique, pliable et sans fil, ce bijou finement pensé offre une autonomie de plus de 20 heures d’écoute. Au-delà d’une qualité de son sans égal, son système à réduction de bruit hautement perfectionné vous entraînera vers une expérience immersive inédite. Que vous soyez mélomane ou non, vous voilà face à un must have, qui vous en coûtera 379,95 euros.

QuietComfort 35 II Bose
Quiet Comfort 35 II Bose – lien vers le site de la marque

 

 

#Les bons coups

Il a tout d’un grand

Ce modèle n’est ni le plus connu ni le plus onéreux et peut par conséquent présenter un compromis idéal à toutes les bourses en quête de qualité. Le FIIL Diva a l’avantage de disposer d’un système à réduction de bruit, tout en répondant aux exigences nomades actuelles. Derrière son apparente sobriété se cache ainsi un fonctionnement Bluetooth assorti d’une autonomie de 33 heures. Ce challenger de taille est affiché au tarif plus que raisonnable de 211,28 euros.

Fill Diva
Fiil Diva – Lien vers Aliexpress

 

L’atout waterproof

Ce n’est pas un scoop, les appareils nomades et l’eau ne font généralement pas bon ménage. C’est justement en tordant le cou à cette généralité que les écouteurs Swimbuds se distinguent. Ils sont parfaitement imperméables et vous permettent donc d’entretenir votre corps d’éphèbe en enchaînant des longueurs en rythme. Le tout sans que la qualité du son ne soit détériorée. À 75,98 euros, jetez-vous à l’eau.

Swimbuds Underwater
Swimbuds Underwater Audio – Lien vers Amazon

 

Les frères jumeaux

L’esthétisme du produit ne doit pas vous être étranger. Ces écouteurs sans fil Dacom, qui ressemblent comme deux gouttes d’eau aux Apple AirPods, ont les atouts nécessaires pour vous séduire. Outre un design attractif, donc, ils disposent d’une autonomie de 4 heures, sont compatibles iOS/Android et ne craignent pas les projections d’eau. Un partenaire au top pour vos footings en musique dont le prix, inférieur à 50 euros, devrait achever de vous convaincre.

Dacom earpods
Dacom écouteurs – Lien vers Aliexpress

 

On en profite pour vous partager la playlist Passe D, Dope, de 49 min. Si vous gardez le rythme du début à la fin de la playlist, vous aurez dépensé 840 calories. La meilleure musique pour faire du sport :

Article recommandé :

coach mpg

Qui dit nouvelle saison de football dit nouvelle saison Mon Petit Gazon. On vous avait déjà proposé quelques astuces pour dominer votre ligue MPG, mais en voilà de nouvelles, car on veut que vous dominiez –encore– sans pitié vos amis (et que les modifs du site changent un peu la donne).

Lire l’article



Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !


 

© Divacore – Bose – Fiil, Dacom/Aliexpress – Underwater Audio/Amazon

Publicité





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *