maillot-france

Un maillot, une histoire : EDF, la griffe casual de Nike

À quelques mois de la Coupe du monde en Russie, Nike s’apprête à commercialiser, début mars, le maillot de l’équipe de France pour la compétition. S’il n’y a pas de changement majeur – hormis une petite fantaisie, à découvrir en fin d’article –, cette sortie est l’occasion d’établir une rétrospective de l’évolution opérée par Nike depuis 2011. Un panorama entre nostalgie (ou pas, merci 2008-2012) et transformations stylistiques.

Article recommandé :

pires coupes de cheveux neymar

Les pires coupes de cheveux des footballers :

Si les footballeurs ne sont pas forcément réputés pour leur bon goût stylistique, ils font parfois fort en termes de mauvais goût, notamment capillaire. Passe D a décidé de faire une petite sélection, composée de jeunes et d’anciens joueurs, pour constater que les choix hasardeux ne sont pas qu’une affaire récente, ni qu’une histoire de terrain. Attention, certaines images peuvent choquer.

Lire l’article


Publicité






 

De Nike à Adidas, un passage de témoin en plein virage

Si le maillot de l’équipe de France a longtemps manqué de style et d’identité sous l’ère Adidas, force est de constater que la marque aux trois bandes – peu avant son remplacement par Nike – n’avait pas manqué d’entamer son virage. L’objectif : faire du maillot un vêtement « ordinaire » et non plus un habit bouffant destiné à recevoir des chips les seuls soirs de match à la télé. Ainsi les exemplaires 2008 et 2010, plus ajustés et modernes que leurs prédécesseurs (coucou 2006), n’ont presque pas pris de rides. C’est donc dans un contexte de « réactualisation » que la firme états-unienne reprend les rênes aux Allemands, poursuivant le lifting de la tunique de l’équipe de France. À défaut de briller sur le pré, les Américains vont pouvoir montrer de quoi ils sont capables sur le terrain mode.

La sensibilité de Nike en matière d’esthétique s’observe dès la collection 2011 avec un maillot ceintré, raffiné, au design léché. Via un séduisant univers bicolore, la patte Nike impulse immédiatement un renouveau graphique. Plus récemment encore, avec les dernières gammes, la subtilité des teintes est l’une de ses principales caractéristiques.

Maillot de l'équipe de France 2016, 2010 et 2011
Les maillots extérieur 2006, extérieur 2010 et 2011.

 

La marinière, un audacieux gage de style

En 2011, Nike propose, en équipement extérieur, une marinière bleu et blanc signée Karl Lagerfeld mais que Jean Paul Gaultier n’aurait pas reniée. Classe. L’objet du désir est presque devenu collector depuis, malgré l’échec commercial. Un premier coup de maître niveau pub et rupture de codes, qui confère au produit technique des attributs de t-shirt de tous les jours. Sans fioriture, mais esthétiquement très soigné, le maillot de l’équipe de France entre pour la première fois dans le quotidien. Marié à merveille à un look urbain casual, ce modèle séduit les cartes de crédit des adeptes fashion. Des footeux, un peu moins. Il ne fut pas reconduit par la suite, jugé trop éloigné des traditions de la FFF.

Publicité




Maillot de l'équipe de France 2011
Maillot extérieur 2011

 

Entre maillot et polo

Alors que la liberté créative est inévitablement assujettie aux exigences de la fédération, Nike s’emploie à tirer profit de sa faible marge de manœuvre. L’équipementier revient aux couleurs classiques de l’équipe nationale les années suivantes, mais parvient à y ajouter sa touche streetwear. Botte secrète : le retour en grâce du col polo, avec les boutons qui l’accompagnent. Le maillot de l’équipe de France, ajusté, uni (bleu ou blanc, pour domicile ou extérieur), prend des airs d’authentique pièce de vestiaire. Une tendance bien sentie qui fait définitivement basculer l’idée d’un vêtement entraînement/canapé vers celle d’accessoire de mode.

Maillot de l'équipe de France 2012 et 2014
Maillot de l’équipe de France 2012 et 2014

 

2018, le retour aux boutons

Le col polo et les boutons sont simultanément délaissés lors de l’Euro 2016. Une histoire de finale douloureuse plus tard, Nike revient à la charge avec une patte de boutonnage. Pour ce Mondial 2018, la marque propose un maillot sobre et trendy, col presque en V, camaïeu de bleu. Une petite fantaisie, tout de même ? Oui, des rayures horizontales sur les manches. Mais aussi un drapeau tricolore à l’ouverture du col, et un autre en ruban, sur la nuque. Et au final, il s’inscrit totalement dans la culture urbaine. L’objet, indispensable pour tout supporter fanatique ou coquet qui se respecte, est en vente sur la boutique FFF, à 84,90 euros sans flocage (104,90 euros avec).

maillot EDF 2018
Maillot Nike domicile 2018 des Bleus – Lien vers la boutique FFF

 

Découvrez notre post Instagram sur les 10 derniers maillots de l’équipe de France :

Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !


© Frédéric Humbert – Adidas – Nike – FFF

 

Publicité





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *