La Juventus a-t-elle surpayée Matthijs De Ligt ?

Le marché des transferts devient chaque année de plus en plus étonnant. Le mercato d’été 2019 ne déroge pas à la règle, entre transferts farfelues, indemnités hallucinantes et rumeurs foireuses. Naturellement, Passe D se pose beaucoup de questions durant cette période et a décidé de vous faire partager tout ça. Le sujet qui nous intéresse, en ce vendredi 19 juillet, est le suivant : la Juventus a-t-elle surpayée Matthijs De Ligt ?



75 millions d’euros de transfert et 11,8 millions de salaire !


Après des semaines de réflexion, le Néerlandais, présenté aujourd’hui par la Juventus, a donc finalement choisi la Serie A pour poursuivre sa prometteuse carrière. Le transfert s’élève à 75 millions d’euros, plus 10,5 millions de bonus, faisant de Matthijs De Ligt, 19 ans, le défenseur le plus cher de l’histoire du football, juste devant… son compatriote de Liverpool, Virgil Van Dijk. Mais ce n’est pas tout : selon le Guardian, Matthis De Ligt va toucher 16 millions d’euros par an à la Juve – soit 1,3 millions par mois -, avec des bonus pouvant faire monter son salaire à 24 millions par saison. Ahurissant.

Voir cette publication sur Instagram

Our new number 4️⃣⚪⚫

Une publication partagée par Juventus Fanpage ⚪⚫ (@juventus.graphics) le

Le club italien est d’abord apparu distancé par le PSG et le FC Barcelone, qui étaient les deux clubs les plus susceptibles d’attirer le joueur, selon la presse française et européenne. Mais les deux acteurs de la remontada de 2016 ont finalement tiqué sur le prix du transfert et sur le salaire demandé par le joueur, et se sont fait remontader par une vigoureuse – et riche – Vieille Dame. Selon la presse européenne, l’agent du Néerlandais, Mino Raiola, voulait que son poulain touche 12 millions d’euros par an dans le club francilien, soit un peu moins que Thiago Silva, mais plus que Marquinhos ou Marco Verratti, au club depuis 2013 et 2012. Ces montants ont refroidi les ardeurs de deux de ses trois courtisans, puisque jugés trop énormes pour un élément de 19 ans évoluant de surcroît en défense – les attaquants ne sont pas plus importants dans une équipe, mais sur le marché, la différence de prix est nette. Tout cela nous a fait nous interroger, à Passe D : 75 millions d’euros de transfert et 16 millions de salaire, sans les bonus, pour un défenseur de 19 ans qui est apparu sur le devant de la scène européenne uniquement la saison dernière, n’est-ce pas un peu trop ?

Dorénavant, les prix – plus que les salaires – reflètent moins la valeur d’un joueur que le potentiel qu’on lui prête. Ousmane Dembélé, recruté 120 millions par le Barça, ne valait pas un tel prix sur sa valeur « réelle » au moment de l’achat, en 2017. En termes de potentiel, par contre, le Français a toutes les caractéristiques pour devenir un des meilleurs joueurs du monde à son poste. Pour prendre un exemple plus proche de nous : William Saliba, le défenseur de 18 ans de l’AS Saint-Etienne, 19 matchs en pro, devrait être vendu cet été à Arsenal pour la modique somme de 29 millions d’euros. Soit plus que, pêle-mêle, Kevin Strootman de l’AS Roma à l’OM – 25M -, Kevin Trippier de Tottenham vers l’Atlético Madrid – 24M -, ou, encore, Thiago Mendes du LOSC à l’OL – 22M. Or, avec aussi peu de matchs au haut niveau, qui peut dire que le jeune William Saliba va confirmer son potentiel, et surtout légitimer la dépense d’une telle somme sur lui ? A ce stade, cela relève plus de la spéculation que de l’achat calculé.

Dans le cas de Matthijs De Ligt, le montant du transfert, cependant, ne paraît pas fondamentalement farfelu. Le Hollandais semble être très mature pour son jeune âge, puisqu’à 18 ans, il était déjà le capitaine de l’institution Ajax. De fait, la possibilité qu’il échoue à atteindre le potentiel qu’on lui prête est moindre. Pour faire simple, le Néerlandais ne devrait pas avoir de problème de réveil pour filer à l’entraînement pour bosser, lui – coucou Ousmane Dembélé ! Et le potentiel du compère de Virgil Van Dijk en sélection néerlandaise est très grand, comme le prouve son étourdissante saison, l’an dernier, dans la défense centrale de l’Ajax Amsterdam, qui a brillé en Ligue des Champions jusqu’en demi-finale. S’il n’a éclaté qu’à la face du monde l’an dernier, Matthijs De Ligt représentait cet été, de toute manière, le défenseur central à acheter, de par sa jeunesse et son potentiel. Le PSG, le Barça et la Juve ont pensé, toutes les trois, qu’elles devaient l’avoir dans leur effectif. L’une d’elle seulement y a cru assez pour dépenser une grosse somme – 75M – pour le recruter, et une autre pour le payer – 16M par an en salaire. On saura déjà dans un an si la Vieille Dame a eu tord, ou si le PSG et le Barça peuvent se mordre les doigts.
Passe D de son côté pense, finalement, que la Juventus a fait… un très gros coup sur le marché.

pub

Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !