Quelle est la destination idéale pour Bale ?

Le marché des transferts devient chaque année de plus en plus étonnant. Le mercato d’été 2019 ne déroge pas à la règle, entre transferts farfelues, indemnités hallucinantes et rumeurs foireuses. Naturellement, Passe D se pose beaucoup de questions durant cette période et a décidé de vous faire partager tout ça. Le sujet qui nous intéresse, en ce lundi 22 juillet, est le suivant : quelle est la destination idéale pour Bale ?



Le torchon brule entre Zidane et Bale


« Bale a été laissé de côté parce que Madrid tente de le vendre. Nous allons voir ce qu’il se passe dans les prochains jours. Cela pourrait intervenir demain. Si c’est le cas, ce sera pour le mieux. Espérons, pour le bien de tous, que cela arrive bientôt. Cela n’a rien de personnel. Il arrive un moment où certaines choses arrivent parce qu’elles doivent arriver. Je n’ai rien contre lui. (…) Je ne sais pas si cela se fera dans 24 ou 48 heures, mais les choses vont changer et c’est ce qui est le mieux pour tout le monde. » On n’avait pas vu Zinédine Zidane, le coach du Real Madrid, faire une sortie aussi violente sur un joueur de foot depuis la finale du Mondial 2006. C’est dire. Si l’agent du Gallois a tenté de contre-attaquer (« Zidane devrait avoir honte, il ne montre aucun respect pour un joueur qui a tant fait pour le Real »), la charge plutôt balèze du coach français indique bien le malaise qui existe au sein du club espagnol autour du joueur de 30 ans. Evident candidat au départ, d’autant plus depuis le retour, en mars 2019, de Zizou sur le banc du Real, Gareth Bale, qui ne porte pas le Français dans son cœur, et vice-versa, n’a jamais été réellement compatible avec le club espagnol.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gareth Bale FanPage (@gareth_bale.fc) le

L’ancien ailier de Tottenham ne parle en effet toujours pas espagnol, depuis son arrivée en 2013 à Madrid, rendant de facto difficile son acclimatation dans un vestiaire compliquée. Il affirme également à qui veut l’entendre qu’il préfère… le golf au football, et précisait, il y a peu, ne pas apprécier sa vie de footballeur (« En tant qu’athlète professionnel, en particulier dans un environnement collectif, vous ne pouvez pas choisir votre emploi du temps comme au golf ou au tennis. C’est comme si nous étions des robots.»). S’il s’entendrait sûrement bien avec un coach comme Laurent Blanc, le Tiger Woods français, ce n’est pas le cas avec Zinédine Zidane, qui doit être décontenancé par l’attitude globale du joueur. C’est pourquoi son départ ne fait aucun doute pour cet été, de surcroît après la sortie du coach le confirmant. Reste à déterminer où il doit atterrir.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gareth Bale (@garethbale11) le

En ce jour, Mundo Deportivo indique que le club de la capitale espagnole voudrait offrir 90 millions d’euros et Gareth Bale au PSG, pour récupérer Neymar. Une offre, si elle se confirme, que l’on peut juger faible, si ce n’est indigente, tant la cote du Gallois a baissé depuis son recrutement fastueux en 2013. Acheté 101 millions d’euros, le Gallois ne vaudrait plus « que » 60 millions, selon le site spécialisée Transfermarkt, qui estime, dans l’autre sens, le numéro 10 du PSG à 180 millions d’euros. Paris, dans tous les cas, serait bien mal inspiré d’accepter de récupérer un Neymar bis, c’est-à-dire un élément réputé difficile dans un vestiaire, et qui passe beaucoup de temps au golf et à l’infirmerie – trois blessures la saison dernière, seulement 29 matchs de Liga disputés. Reste à savoir si Leonardo, le directeur sportif du PSG, va avoir le même avis que Passe D.

Si le club de la capitale française serait une belle destination pour le Gallois – voire une destination inespérée… -, celui-ci semble en réalité fait pour l’Angleterre, où il a évolué tout au long de sa carrière, exception faite de la parenthèse Real. Ses qualités de vitesse et de percutions se marient parfaitement avec le style de la Premier League, et un intérêt de Manchester United et de Tottenham pour le joueur semble couler de source. Une arrivée dans le premier club cité, dans un deal avec Paul Pogba, ne serait pas étonnante, et à Passe D, on mise sur – et espère – cette solution, même si le salaire du Gallois, de 17 millions par an, peut être un problème difficile à surmonter. On voit par contre mal l’Inter, également cité par la presse européenne, comme une destination envisageable pour le joueur, tant, par exemple, le 3-5-2 du nouveau coach Antonio Conte ne semble pas correspondre aux qualités actuelles de Bale, plus ailier jouant devant un latéral que piston à vocation défensive dans un dispositif avec 3 défenseurs centraux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Which club do you think @garethbale11 will move to❓

Une publication partagée par Football Soccer Futbol (@bestoffootball) le

A moins que, et cela ne serait fondamentalement pas étonnant, le joueur cède aux sirènes exotiques de la Chine. Selon la presse britannique – Daily Star et Daily Express -, Gareth Bale a reçu une offre stratosphérique du club de Beijing Guoan : 1 millions de livres par semaine, soit 4,44 millions d’euros par mois. On ne sait pas s’il y a beaucoup de terrain de golf dans le pays asiatique, mais avec un salaire de 52 millions par an, le Gallois pourrait aisément s’en faire construire un ou deux, et profiter pleinement de sa vraie passion. A 30 ans, en tout cas, cette option n’est pas à exclure même si Gareth Bale, qui reste un beau joueur – voire la finale de la Ligue des Champions 2018… -, pourrait encore ravir les mirettes des amateurs de football en signant un dernier contrat en Europe, et en Premier League. A MU, Tottenham ou ailleurs…

pub

Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !