stadium indonesia

8 joueurs, 8 championnats : les Frenchies en mode exotique

Il est temps d’élargir ses horizons, le foot ne se joue pas que dans le Big 5. Et quand on sait que nos footballeurs ont la cote et la bougeotte, au choix, ça envoie tous azimuts. D’anciennes gloires (à juste titre, ou pas…) aux joueurs « classiques » de Ligue 1, en passant par du futur ex-Zidane ou un jeune champion d’Europe déchu, voici notre sélection d’artistes français (ou binationaux, en tout cas) partis chercher de l’herbe plus verte ailleurs. Et pas forcément pour l’argent. Une bonne occasion pour découvrir des championnats « exotiques » relativement méconnus, grâce à ces Antoine de Maximy du ballon rond. Rassurez-vous, ils gagnent tout de même quelques kopecks et ne devraient a priori pas dormir chez vous.

Publicité





 

Thaïlande : Florent Sinama-Pongolle

Le palmarès du Réunionnais affiche quand même une Ligue des Champions (Liverpool 2005). Mais pour le prodige formé au Havre, le parcours s’apparenterait plutôt à celui de Vincent Péricard (en détail ici) qu’à celui de Nicolas Anelka, deux autres grands voyageurs. À l’été 2016, Sinama-Pongolle débarque, libre, de Dundee United (Écosse) au Chainat Hornbill FC. À Chainat, petite ville au beau milieu de la Thaïlande, il décroche un contrat jusqu’en novembre 2018.

sinama pongolle

Cette saison, après huit journées (fin en octobre), l’attaquant de 33 ans a disputé 4 matchs, pour 0 but inscrit. Le Chainat Hornbill, promu, est 17e (sur 18) de la Toyota Thai League, déjà largement dominée par l’ogre Buriram United. À moins d’un transfert vers ce dernier, au mercato intermédiaire, il sera donc bel et bien impossible d’accrocher une nouvelle Ligue des Champions –asiatique cette fois– à son tableau de chasse…

 

Indonésie : Julien Faubert

On reparle du Havre, cette fois avec un natif de la cité normande, j’ai nommé Julien Faubert. Le joueur de 34 ans a une valeur aujourd’hui estimée à 100 000 euros, soit grosso modo cent fois moins que le prix du transfert payé par West Ham pour l’arracher aux Girondins de Bordeaux, en 2007.

Publicité




En janvier 2018, l’ex-Bleu (1 sélection, 1 but, le flair à Raymond) quitte la première division finlandaise, libre, et pose ses valises dans la touffeur de Kalimantan, au Borneo FC. Le club participe, avec dix-sept autres équipes, à la GO-JEK Liga 1, de mars à décembre. Faubert y croisera notamment le fer avec Loris Arnaud, ancien Parisien fraîchement arrivé du Vietnam, voire Juan Pablo Pino, si celui-ci arrive à mettre un pied devant l’autre. Seules deux rencontres ont été disputées à l’heure où nous écrivons ces lignes. Mais le milieu défensif/latéral droit, repositionné plus haut et plus au centre, a déjà joué 180 minutes, soit bien plus que ses 54 minutes au Real Madrid.

 

Australie : Éric Bauthéac

En septembre 2017, Éric Bauthéac, lofté par Bielsa, abandonne le navire lillois et signe un contrat de deux saisons avec le Brisbane Roar, soit le « Rugissement » de Brisbane. Il prend part à la 42e édition du championnat aussie, désormais Hyundai A-League. Dix équipes s’affrontent d’octobre à avril, puis lors de phases finales. L’ailier gauche a déjà joué 18 matchs, scoré 2 buts et délivré 4 passes décisives. L’équipe est 6e à l’heure actuelle et toujours en lice pour se qualifier en playoffs. Le Gardois a pour coéquipier un certain Fahid Ben Khalfallah, transfuge du Melbourne Victory à la dernière intersaison (FBK aurait-il eu un souci avec le coach boucher Kevin Muscat, sur le banc de notre sélection Puppy Breakers FC ?).

Bauthéac, 30 ans, n’a pas rejoint n’importe quel club puisque le Roar fait partie des plus titrés du pays avec le Melbourne Victory, justement, et le Sydney FC. Et, surtout, la team de Brisbane est régulièrement victorieuse du championnat du fair-play. Dans le pire des cas, un joli trophée pour débloquer le palmarès, vierge jusqu’ici, du petit Français.

 

Kazakhstan : Jean-Eudes Maurice

L’attaquant franco-haïtien, qui ne s’est jamais imposé au PSG, vient tout juste de rallier le FC Aktobe (début mars 2018) en provenance de Taraz, au Kazakhstan également, relégué à l’issue de la dernière saison. Lors de cette 27e édition de Premier Liga, durant laquelle douze équipes lutteront, de mars à novembre, il sera ardu de déloger le FC Astana, quadruple champion en titre bien installé.

#ҚаралымдағыОйыншы Жан-Эд Морис — гаитилық футболшы, Гаити құрамасының шабуылшысы. Туған жылы: 21 маусым 1986 | 31 жас Азаматтығы: Франция Клуб: Тараз Позиция: шабуылшы Бойы: 180 см Клубтық мансабы: 2008—2014 "Пари Сен-Жермен" 34 матч , 1 гол 2011—2012 "Ланс" 19 матч, 1 гол 2012—2013 "Ле-Ман" 8 матч 2014 "Ченнайин" 8 матч, 1 гол 2015 "Неа Саламина" 5 матч, 1 гол 2016 "Сайгон" 7 матч, 2 гол 2017— "Тараз" 25 матч, 4 гол Ұлттық құрама 2011—қ.у. Гаити 29 матч, 11 гол «Ақтөбе» ФК баспасөз-қызметі. ____________ #ИгрокНаПросмотре Жан-Эд Морис — гаитянский футболист, нападающий сборной Гаити. Родился: 21 июня 1986 | 31 год Гражданство: Франция Клуб: Тараз Позиция: нападающий Рост: 180 см Клубная карьера: 2008—2014 "Пари Сен-Жермен" 34 матча , 1 гол 2011—2012 "Ланс" 19 матчей, 1 гол 2012—2013 "Ле-Ман" 8 матчей 2014 "Ченнайин" 8 матчей, 1 гол 2015 "Неа Саламина" 5 матчей, 1 гол 2016 "Сайгон" 7 матчей, 2 гола 2017— "Тараз" 25 матчей, 4 гола Национальная сборная 2011—н.в. Гаити 29 матчей, 11 голов Пресс-Служба ФК «Актобе» #fcaktobe #aktobe #aktobeotbasy

A post shared by Фк Актобе Fc Aktobe Ақтөбе Фк (@fcaktobe_official) on

L’équipe de la capitale (Astana, donc) a permis de braquer (un peu) les projecteurs sur le championnat kazakh en participant pour la première fois de l’histoire du pays à la Champions League, en 2015-2016. Jean-Eudes Maurice, 31 ans, peut espérer aider son club à devenir le second. Après tout, au regard de ses stats en équipe d’Haïti (12 buts en 29 sélections), tout est possible…

 

Luxembourg : Florent Malouda

Et une petite pige pour le Guyanais de 37 ans ! Il s’entraînait depuis quelque temps déjà avec le FC Differdange 03 mais, cette fois, il rechausse bel et bien les crampons en match officiel. La première division luxembourgeoise, commercialement appelée BGL Ligue BNP Paribas (14 équipes), fête sa 104e édition. Le club de Malouda –celui-ci est régulièrement titulaire, mais sort presque inévitablement en cours de partie– est aux portes d’une qualif en éliminatoires de la Ligue Europa ; verdict fin mai.

Il faut savoir que le Luxembourg est l’une des destinations favorites des joueurs français expatriés. C’est même la 3e plus plébiscitée, derrière l’Angleterre et la Belgique mais devant l’Espagne et l’Italie. Trois villes se partagent la moitié des quatorze équipes de l’élite (trois à Esch-sur-Alzette, deux à Differdange et Luxembourg). Le milieu aux 80 sélections en EDF a « choisi » celle avec l’enceinte à la plus grande capacité, le stade du Thillenberg, et ses… 6 000 places.

 

Andorre : Abdoulaye Meïté

Aussi proche de nous, mais avec un championnat au coef UEFA encore plus faible que celui du Grand-Duché : la principauté d’Andorre, 53e sur 55 (devant Saint-Marin et le Kosovo, nouvellement intégré). Abdoulaye Meïté s’est posé au FC Lusitanos en novembre 2017 après un long road-trip initié à la fin de son contrat dijonnais (2012). Sur la route, il a tout de même glané une coupe de Finlande.

Le défenseur de 37 ans est le moins « cher » de notre sélection, avec une valeur marchande estimée à 25 000 euros. Cela ne l’empêche pas de lutter âprement pour la conquête du titre andorran, synonyme de TP1 de Ligue des Champions. Les playoffs de la 23e édition de Primera Divisio s’étalent sur six journées. Et les Lusitanos font partie du groupe où l’on peut être sacré, par opposition à celui qui se bat pour le maintien. Ce ne sera pas chose aisée pour l’équipe du Franco-Ivoirien, qui est toutefois la seule à avoir empêché le FC Santa Coloma, en 2012 et 2013, de s’adjuger TOUS les championnats de la décennie 2010.

 

Malaisie : Tikito

Mais Tikito, c’est qui ? Tikito, c’est Steven Thicot ! Ah… Mais Steven Thicot, c’est qui ? D’accord… Steven Thicot, c’est un Montreuillois de 31 ans, défenseur central et titulaire indiscutable du Melaka United. Doté d’un stade de 40 000 places, le club de la côte ouest de la péninsule se classe pour l’instant 4e (sur 12) de la 15e édition du championnat malaisien (unifi Liga Super Malaysia), qui s’achève en juillet. Le Johor Darul Ta’zim, quadruple champion en titre, est déjà leader.

Euh, mais encore ? OK, Steven Thicot, c’est le capitaine de la sélection tricolore U17 à l’Euro 2004. La France bat l’Espagne de Gérard Piqué et Cesc Fàbregas (élu meilleur joueur du tournoi) en finale. Le taulier Thicot exulte avec ses coéquipiers, parmi lesquels Benoît Costil, Samir Nasri, Hatem Ben Arfa, Karim Benzema ou encore Jérémy Ménez…

 

Mexique : Jérémy Ménez

L’ami Jérémy Ménez, justement ! Acheté 250K€ à Antalyaspor en janvier 2018, il a rejoint le Club América, dans le championnat mexicain. La Liga MX Bancomer BBVA n’a à peu près rien à voir avec les ligues citées précédemment, on est vraiment une (voire quatre-cinq) gammes au-dessus. L’attaquant de 30 ans ne s’y est pas trompé, et n’a pas signé dans la première équipe venue. Le CF América, club de Mexico City, est codétenteur du record de titres, est apparu dès le premier championnat (1943) et dispose du plus grand stade (Azteca, 87 000 places).

Fin avril aura lieu la dernière journée du tournoi de clôture. Puis la phase finale. Jérémy Ménez a joué 9 matchs, pour 2 buts et 2 passes décisives. C’est très serré en haut de tableau ; le Club América est 4e, à 3 points de la 1ère place. Et à 1 petit point du 3e, les Tigres de Monterrey et leur grosse armada, notamment André-Pierre Gignac, Enner Valencia, Eduardo Vargas… et Timothée Kolodziejczak !

 

Dans ce tour d’horizon aurait aussi pu figurer Marama Vahirua, 37 ans, joueur de l’AS Dragon, dans le championnat de Polynésie française (et surtout en quart de finale de la Ligue des Champions d’Océanie). Ou encore Thomas Lemar, un petit milieu offensif de 22 ans avec une licence en principauté de Monaco.

Article recommandé :

insta EDF

Les joueurs de l’équipe de France sont définitivement rentrés dans le cœur des Français depuis un certain 15 juillet 2018. Mais certains champions du monde partagent davantage le quotidien connecté des supporters que d’autres. Y a-t-il des surprises dans les comptes Instagram les plus populaires ? Peut-être bien…

Lire l’article



Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !


 

 

© www.thai-fussball.com – Instagram football5star, bautheaceric, fcaktobe_official – Twitter FCDeifferdeng, diariandorra, BBST15, jeremy_menez187 – Nur Cholis

 

Publicité