Archives par catégorie: Artistes

injustices ballon or

Ratés et injustices du Ballon d’or

Entre 2010 et 2016, années où la FIFA a eu la mainmise sur le Ballon d’or, il y a eu une incompréhension sur sa nature même : il récompensait le meilleur joueur dans l’absolu –en tout cas selon la FIFA–, mais pas forcément celui qui avait fait la meilleure année, alors qu’il s’agissait originellement de l’esprit du trophée. Retour sur quelques cas qui ont suscité bien des débats, lors de cette période. Mais également bien avant.

berlusconi monza

Le onze français style Silvio “Monza” Berlusconi

Silvio Berlusconi est de retour aux affaires, avec son bras droit Adriano Galliani : le Cavaliere a racheté Monza, club de D3 italienne. La statue de cire souhaite « quelque chose de différent du football actuel » et, pour cela, a imposé des conditions strictes quant aux profils de ses joueurs : il faut qu’ils soient Italiens, jeunes, sans tatouages ni boucles d’oreilles, ni barbe, avec « les cheveux en ordre » et habillés avec « goût ». Il va falloir racler les fonds de tiroir, en gros. De notre côté, on a voulu imaginer ce que ça donnerait si Berlu avait racheté une équipe de l’Hexagone en imposant les mêmes règles à des joueurs français.

Les footballeurs qui ont pris une retraite précoce

Gianluigi Buffon, 40 ans, a signé cet été un contrat de deux ans avec le PSG. Il n’a toujours pas abdiqué et quelques autres cas démontrent qu’on peut arrêter sa carrière dans la force de l’âge (voire après…). Si la retraite des footballeurs arrive souvent vers 34 ou 35 ans, certains, à l’inverse de Gigi, ont dit « stop » avec quelques années d’avance, en pleine possession de leurs moyens physiques. Étonnant, certes, mais ils avaient (souvent) leurs raisons.

matt le tissier

Matt Le Tissier, un Dieu fidèle à ses Saints

La cinquantaine tout juste sonnée (né le 14 octobre 1968, il l’a fêtée hier), Matthew Le Tissier pourra toujours se targuer d’avoir été l’idole de jeunesse d’un des footballeurs les plus marquants de l’Histoire, Xavi Hernandez. Surnommé « Le God » chez les Saints de Southampton, club où il a effectué toute sa carrière, Le Tissier est aujourd’hui reconnu comme l’un des plus grands talents anglais des années 90.

Vaut-il mieux un excellent joueur fêtard ou un très bon “sage” ?

La dernière fois que le Brésil a gagné un Mondial, c’était en 2002, avec Ronaldo, Ronaldinho et Roberto Carlos comme joueurs majeurs, soit des fêtards invétérés. Quand les dévots du Vatican envahissent la Seleçao (Neymar, Thiago Silva, Kaka…) et passent plus de temps à prier qu’à se déhancher en boîte, c’est élimination cuisante. D’un autre côté, évidemment, la discipline a d’énormes avantages, particulièrement pour le football de club, plus quotidien et plus exigeant. Comparons.

“Amor l’arbitre”… Quand le sifflet fait le show

Robert Wurtz officiait à l’époque où la télévision et ses multiples caméras n’avaient pas fait de l’arbitre l’ennemi public numéro un. « Nous avions plus le bénéfice du doute, grâce au manque d’images. Il n’y avait ni ralenti ni Internet. Et je sais bien qu’aujourd’hui, il y a un milliard en jeu à chaque but. Mais […]

Ben Arfa, le retour du come-back

Hatem Ben Arfa recommence petit à petit à humer les terrains de L1 grâce au Stade rennais, après environ un an et demi d’entraînement sans match au Paris Saint-Germain. Son retour au plus haut niveau est une véritable Arlésienne, et ce (re-)retour, très attendu, ne doit pas nous faire oublier que la carrière du joueur a régulièrement déçu. Doit-on donc, cette fois-ci et pour la dernière (?), espérer encore quelque chose de l’éternel espoir ?