Qui est João Felix, la nouvelle perle de Benfica ?

Il est portugais, il a 19 ans, il évolue au Benfica Lisbonne, il a une tête juvénile, il claque plein de buts et il reçoit des nudes de filles. C’est tout ? Evidemment non.



Vous avez été plusieurs à nous en demander plus sur Joao, voici son portrait



João Felix est la nouvelle hype du moment : un jeune footballeur qui affole les compteurs avec ses buts et ses exploits, comme notre Kylian Mbappé national. Sauf que lui est portugais. Et puisque Cristiano Ronaldo commence à se faire vieux – 34 ans, même pour un homme bionique, c’est un âge -, tout le pays pense à la fin de son règne. Et depuis cette saison, João Felix apparaît comme la solution parfaite pour combler le trône. D’autant que, comme le quintuple Ballon d’Or, le joueur de Benfica est initialement plus milieu offensif que buteur… Mais son talent le pousse à se faire plus remarquer pour ses innombrables buts plutôt que pour ses éventuelles passes décisives. Par exemple, il y a deux semaines, contre l’Eintracht Francfort, en Europa Ligue, le Portugais de 19 ans a claqué un triplé, pour une victoire 4-2 de son équipe. Il est devenu alors le plus jeune joueur à avoir mis trois buts dans un match de cette compétition – car Kylian Mbappé ne l’a jamais joué, aussi. Bref : il est très prometteur.

João Felix a fait ses débuts avec l’équipe première de Benfica en 2018, après avoir joué deux saisons à l’échelon inférieur, avec la réserve. Son talent précoce, pourtant pas détecté par le FC Porto, qui le « dégage » à 14 ans de son centre de formation, fait depuis des merveilles. Le numéro 79 a en effet inscrit, pour l’instant, 18 buts toutes compétitions confondues pour sa première saison chez les pros. Avec, et ce n’est pas négligeable, 10 passes décisives. Sélectionné en mars 2019 dans l’équipe nationale du Portugal, pour prendre la température auprès du groupe, João Felix commence doucement puisqu’il n’est pas encore entré en jeu. Mais ce ne saurait tarder.

Complet, habile techniquement, raisonnablement grand – 1,80 m -, doté d’un jeu de tête intéressant, João Felix est un footballeur moderne, capable de tout (bien) faire. Benfica, qui ne s’y est pas trompé, lui a rapidement prolongé son contrat, jusqu’en 2023. Avec, surtout, une clause libératoire de 120 patates. Histoire de prévenir les clubs intéressés : le « nouveau Mbappé », ou « nouveau Cristiano Ronaldo », ne partira pas pour rien. Une rumeur évoquait une offre de Liverpool de 70 millions d’euros. Elle aurait été refusée tout net. Evidemment.

Mais João Felix a-t-il intérêt de partir aussi tôt, aussi vite, dans un grand club européen ? La Juve le suivrait également avec attention, probablement comme la plupart des gros clubs du continent. Mais le Portugais devrait prendre son temps. Confirmer, dans un championnat intéressant pour son âge et son niveau, et dans un club où il aura l’assurance d’être titulaire. Au moins pour une année encore. Histoire d’apprendre à gérer, en plus des défenseurs adverses, qui seront plus rugueux à son égard, ce que lui apporte sa popularité nouvelle : la côte auprès des gonzesses. « Le succès m’a beaucoup aidé avec les filles. Sur les réseaux sociaux, je reçois souvent des photos d’elles, parfois nues » a-t-il avoué, candide. Et, on ne va pas se mentir, on ne pense pas que son physique soit la cause de cet intérêt soudain de la gente féminine.

Des promesses qui ont impressionné puis se sont plantées, il y en a quelques unes, au Portugal ou ailleurs. Prenez Bebé par exemple : cet inconnu portugais recruté en 2010 par Manchester United pour 8,5 millions d’euros après un quintuplé en match amical avec Vitoria Guimaraes, évolue désormais au Rayo Vallecano, après qu’il soit passé dans six clubs différents en 2012 et 2018 – dont Benfica, pour six matchs et zéro but. On pourrait citer, aussi, Florent Sinama-Pongole, Anthony Le Tallec, Freddy Adu, Kerlon, Fabio Paim… La liste est longue de talents qui se sont foirés après avoir impressionné, au tout début. Si le potentiel de João Felix apparaît irréfutable, pour l’instant, autant qu’il patiente encore un peu : il pourra toujours claquer des triplés en coupe d’Europe la saison prochaine, sous le maillot de Benfica.
Et évidemment recevoir encore plus de nudes.

a

Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !