Le grand foutoir des droits télé

Avec des droits de retransmission dispatchés entre trois chaînes, regarder du football à la télé est devenu un luxe. Et depuis que les coupes d’Europe sont sur RMC Sport, être abonné à une seule chaîne est devenu forcément insatisfaisant, l’offre étant incomplète. Considéré comme une vache à lait, l’amateur de foot doit faire un choix entre Canal+, beIN Sports et RMC Sport. Et ce n’est pas près de s’arranger avec l’arrivée des espagnols de MediaPro en 2020. Tour d’horizon et récapitulatif des grilles actuelles.

Y a-t-il encore une formule magique pour regarder le foot à la télé ?

beIN Sports

Les + : rapport quantité/prix ; beaucoup de ligues européennes.

Publicité





Les – : la perte des coupes d’Europe ; le moins intéressant de la L1.

Son arrivée dans le paysage audiovisuel avait bouleversé la donne et bousculé Canal+, alors dans une ère hégémonique. Aujourd’hui, beIN Sports est bien installée, et son catalogue est satisfaisant : la chaîne diffuse 7 matchs de L1 par journée (mais souvent des Caen-Dijon ou des Angers-Amiens…), ainsi qu’un grand nombre de championnats étrangers (Liga, Bundesliga, Serie A ou encore Süper Lig turque). Si l’on met de côté la Premier League, beIN retransmet tous les championnats européens importants et peut se targuer d’avoir l’offre la plus dense au prix le plus bas (15 €). Elle propose, en outre, la FA Cup anglaise et pratiquement toute la L2 (sauf un match, chez C+). Mais le canal qatarien vient de perdre, cette saison, la Ligue des Champions et la Ligue Europa, qui rendaient l’abonnement pratiquement obligatoire pour tout fan de football. Dorénavant, on doit y réfléchir à deux fois avant de payer 15 € pour se taper quelques purges de L1, sans belles affiches du mardi/mercredi/jeudi soir pour compenser…

Canal+

Les + : les trois affiches de la L1 ; les émissions sur le foot.

Les – : le prix ; Stéphane Guy.

Diffuseur historique du football en France, Canal+ subit de plein fouet la concurrence. Le prix conséquent d’un abonnement (19,90 € pendant deux ans pour deux affiches de L1 ou 34,90 € [49,90 sans engagement !] pour le « pack Sport », qui comprend les trois matchs de L1 de Canal+, 1 match de L2, la Coupe de la Ligue et un abonnement à beIN Sports) est une hérésie à l’heure où beIN, pris seul, est moins cher pour plus de contenu (et autrement plus intéressant que la Coupe à Moustache). Cependant, C+, avec son indéniable savoir-faire en la matière, propose plusieurs émissions intéressantes sur le foot, dont le « Canal Football Club » –en clair–, qui a remplacé « Téléfoot » en tant que grand-messe dominicale. Et ce malgré la présence du bas-de-plafond Pierre Ménès, devenu au fil des années une caricature de lui-même. De plus, la perte de Grégoire Margotton, parti s’associer aux champions du monde sur TF1, se fait nettement ressentir. Le « commentateur en chef » d’une chaîne qui cumule les consultants pas forcément inspirés est dorénavant l’agaçant Stéphane Guy, éternellement ridiculisé pour son hâtive fanfaronnade face au Barça : « En face c’est pas Gijon, c’est pas Valladolid, c’est le Paris Saint-Germain. » En somme, une certaine incarnation de la lose qui colle à l’image de Canal+ depuis quelques années…

Publicité




 

RMC Sport

Les + : contenu attractif…

Les – : … mais absence totale de la L1 française.

Le nouveau venu est-il déjà grand ? La chaîne n’a que deux années d’existence mais diffuse déjà le championnat le plus apprécié au monde (la Premier League) et les deux coupes d’Europe, dont le gros lot : la Ligue des Champions. De ce point de vue, c’est le jackpot, et ce n’est pas le prix (19 €, ou 9 € pour les abonnés SFR) qui fera reculer ceux qui veulent assister aux déboires du PSG en 1/8 de C1. Le hic, et non des moindres, c’est que RMC Sport ne diffuse aucun match de L1. Or le supporter français, s’il apprécie un bon Real Madrid-Juventus ou Chelsea-Man City, voire un Porto-Benfica (la chaîne a aussi la Liga NOS portugaise), suit prioritairement les rencontres de son club (français) en championnat. Cette cruelle absence, qui représente l’écrasante majorité des parties jouées par une équipe hexagonale sur une saison, disqualifie RMC Sport auprès des fans d’un club. Et refroidit encore plus ceux dont les chouchous ne participent pas au joutes continentales.


Si Canal+ semble hors course, notamment à cause de tarifs hors sujet, beIN Sports et RMC Sport présentent du contenu attractif et complémentaire… mais individuellement parcellaire. S’abonner aux deux dernières chaînes coûte 34 € par mois ; aux trois, 55 €. Le grand gagnant serait donc… « Zone interdite » ? Ou « Fort Boyard », au choix (on n’est pas allé jusqu’à « Joséphine ange gardien »).

Article recommandé :

coach mpg

Qui dit nouvelle saison de football dit nouvelle saison Mon Petit Gazon. On vous avait déjà proposé quelques astuces pour dominer votre ligue MPG, mais en voilà de nouvelles, car on veut que vous dominiez –encore– sans pitié vos amis (et que les modifs du site changent un peu la donne).

Lire l’article



Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !


 

 

© YouTube Shark66310 – Twitter Maxou57330, JM_Aulas

 

Publicité