philip kerr trilogie foot

Trilogie Scott Manson : meurtres, sexe et foot-business

Oyé, oyé, Aoûtiens ! On reprend le championnat tranquillement mais, avant de faire face aux grandes échéances (enfin, pour ceux dont le club est en qualif européennes, ça arrive plus vite…), il reste peut-être de la place pour des vacances. Et qui dit vacances dit encore un peu de culture littéraire (ebooks acceptés également, pas d’inquiétude).

 

Des polars qui plongent enfin
dans l’univers nébuleux du foot

 

Certes, tout le monde n’aura pas le temps de lire une trilogie d’ici à la fin de l’été. Pas grave, vous pourrez la terminer à la Toussaint ou à Noël. En attendant, l’occasion est bonne de vous familiariser avec cette série de Philip Kerr. Le romancier britannique, natif d’Édimbourg, est décédé en mars dernier, laissant derrière lui une œuvre d’une grosse trentaine de titres. Sa bibliographie est très éclectique, néanmoins Kerr a unanimement été célébré comme le maître du polar historique. Et reconnu comme un immense passionné de football.

 

Cette parfaite connaissance du milieu n’est pas étrangère à la genèse de cette trilogie, ni à son succès. La précision de l’auteur crédibilise l’histoire, agrémentée, enquête oblige, de détails croustillants mais toujours pertinents. Du PSG à la Premier League, du sexe débridé aux millions russes, la trame ratisse large et nous emmène aussi bien dans les arcanes des clubs que dans les intrigues glauques d’un polar original. Notre émérite chroniqueur Franck Parodi joue ici dans sa cour, entre ballon rond, business douteux et littérature punchy. Voici sa critique.

 

« Si vous aimez le foot mais pensez que les joueurs sont des illétrés, dopés aux antidouleurs, tout juste bons à courir en short derrière un ballon.

Si vous aimez le foot mais croyez que les présidents de club sont tous des mafieux russes, des princes arabes pleins aux as ou des capitaines d’industrie paternalistes.

Si vous aimez le foot mais êtes sûrs que les supporters sont des hooligans avinés ou des socios sectaires et nationalistes.

Si pour vous, le foot, ce sont des droits télé qui plombent votre abonnement, des agents qui ne pensent qu’à valoriser leurs joueurs avec des marques de fringues ou des marques de fringues qui vous laissent croire qu’avec un maillot à 120 euros, vous allez jouer comme Ronaldo…

Alors la trilogie de feu Philip Kerr sera votre cup of tea.

Enfin, si vous aimez les enquêtes policières politiquement incorrectes, les voyages entre Londres, la Grèce, les Antilles, la Chine, Madrid et Paris, les parties de jambes en l’air façon James Bond et la dose d’alcool à consommer juste modérement… Soyez certains que les aventures de Scott Manson, relatées par le regretté auteur écossais, devraient occuper et distraire votre fin d’été. » F. P.

 

Voilà, avant de vous enquiller les trois tomes (environ 400-450 pages chacun, ça va franchement…), sachez que Philip Kerr était un inconditionnel d’Arsenal. À vous de mener l’enquête pour déceler –ou non– des similitudes avec les véritables Gunners. Ou d’imaginer comment votre club de cœur et ses acteurs auraient réagi dans pareilles situations…


 

 

Le Mercato d’hiver (vol. 1), La Main de Dieu (vol. 2) et La Feinte de l’attaquant (vol. 3), aux Éditions du Masque, 20 € le volume (existent aussi en version Poche et électronique).

 

© Éditions du Masque – Instagram autorphilipkerr