Un date au stade : bonne ou mauvaise idée ?

Téméraire, vous vous êtes récemment dit que ça ne serait pas une mauvaise idée d’emmener au stade celle (ou celui) que vous courtisez. Voire qui fait déjà battre votre cœur, comme Kostas Mitroglou fait battre celui des supporters marseillais. On s’est posé la question et on a la réponse : c’est une mauvaise idée. Voici quelques arguments très convaincants, telle une causerie de Pascal Dupraz.

Quand un RDV amoureux se transforme en cauchemar…

Premièrement, règle de base, il n’est jamais très sain de faire se rencontrer vos deux régulières : votre passion à vie –votre club– et votre passion pour quelques semaines ou mois (allez, on est sympa, quelques années avec de la chance). La seconde serait certainement jalouse de cet amour inconditionnel porté à la première, qui pourtant vous procure rarement d’incommensurables joies (sauf si vous êtes un supporter du PSG ravi de gagner chaque saison la Coupe de la Ligue). Il s’agit plus régulièrement de très grandes peines (pas besoin d’être un fan rennais pour y être habitué).

 

Elle pourra difficilement comprendre que vous dépensiez à ce point du temps, de l’argent, voire de la sueur dans une enceinte de foot alors que, en comparaison, vous avez complètement oublié la date de votre rencontre (au PMU du coin, alors que vous validiez un pari sportif perdant ; « Mais ce soir-là, c’est en te voyant que j’ai touché le gros lot », lui avez-vous susurré plus tard, trois pintes dans le pif). Vous rechignez également à l’accompagner à Ikea quand elle veut s’acheter un nouveau meuble, à Zara quand elle veut se trouver un « joli petit haut » ou à la patinoire pour se prendre des gamelles. Bref, vous êtes plus soucieux de votre club de cœur que d’elle, et l’emmener au stade lui fera cruellement comprendre.

Ensuite, se rendre dans une antre de L1 peut s’avérer très dangereux. Non, on ne parle pas d’affrontements entre ultras, étant donné que ceux de l’équipe adverse ne sont jamais autorisés à se déplacer. On pense plutôt au fait de se retrouver en tribunes, à la merci d’un tir d’un joueur de Ligue 1. Certains spectateurs sont mieux lotis –ceux du PSG et de… Toulouse, depuis le début de la saison 2018/2019– mais pour les autres, attention ! Doit-on vraiment préciser qu’être dans les tribunes (et pas forcément derrière la cage…) quand Andy Delort, Valentin Rongier ou Casimir Ninga arment une frappe est extrêmement dangereux pour l’intégrité physique ? Si vous tenez à elle, davantage que le galant dans la vidéo ci-dessous, épargnez-lui ça.

Enfin, elle pourrait avoir, si vous ne l’avez pas déjà ruinée, une image assez idéalisée de vous –on appelle ça la cristallisation amoureuse. Être en votre compagnie dans un stade pourrait briser tout net cette image, tel un tibia de Djibril Cissé. Dans le cas pas si farfelu où votre équipe venait à s’incliner, elle verrait que vous n’êtes qu’un rustre qui n’accepte pas la défaite et qui insulte l’arbitre et les joueurs adverses à foison. Une occasion pour elle d’entendre des mots qu’elle ne soupçonnait peut-être même pas. Un mauvais perdant, en somme.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par UEFA MAFIA! (@ultras_world33) le

 

Et puis, si elle a le malheur de s’intéresser un peu à ce qui se trame sur le terrain, elle n’arrêtera pas de vous poser les questions typiques, du style : « Pourquoi Neymar joue avec le PSG alors qu’il était avec le Brésil cet été ? », « Pourquoi tout le monde attend ? », en pleine vérification de la VAR –votre but sera sûrement refusé, en plus–, ou encore « C’est vraiment ça, le foot ? ». Devant un triste Angers-Caen, cette interrogation est certes pardonnable, mais néanmoins agaçante quand on est concentré sur le gazon.

 

Le plus sage, indéniablement, est de ne pas emmener la dame au stade. Si elle y va d’elle-même (oui, oui, ça existe, bande de machos), tant mieux. Sinon, il n’y a que des désavantages, dont le pire serait de vous voir ruisselant, crier des obscénités à gorge déployée, les yeux injectés de sang et la voix déjà cassée. En gros, comme tous les autres excités de la tribune. Bel esprit pour un tête-à-tête. Vous voulez passer pour un être sensible avec un caractère cool, différent des autres goujats auxquels elle a eu affaire ? Optez pour un restaurant sympa, au calme, ou un bar tamisé. C’est sûrement plus cher qu’une place en virage, mais ça ne vous coûtera pas votre (début de) couple.

Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !


 

 

© YouTube BestLife MomentWorld – Instagram ultras_world33 – Twitter bxcs_, FatMat91HD