Que devient Renato Sanches ?

Le marché des transferts devient chaque année de plus en plus étonnant. Le mercato d’été 2019 ne déroge pas à la règle, entre transferts farfelues, indemnités hallucinantes et rumeurs foireuses. Naturellement, Passe D se pose beaucoup de questions durant cette période et a décidé de vous faire partager tout ça. Le sujet qui nous intéresse, en ce jeudi 22 août, est le suivant : que devient Renato Sanches ?



Le golden boy 2016 à perdu 10 millions de valorisation en 3 ans



Selon les informations relayées par L’Equipe aujourd’hui, et confirmées par RMC, Renato Sanches serait intéressé à l’idée de quitter le Bayern Munich pour rejoindre le LOSC, dauphin du PSG en L1 la saison passée. Lille, qui a perdu Thiago Mendes, vendu à l’OL pour 25 millions d’euros, et qui devrait voir filer Thiago Maia à Gênes – au Genoa ou à la Sampdoria – dans les prochains jours, a expressément besoin de se renforcer au milieu de terrain, pour former une paire intéressante avec l’ancien rennais Benjamin André, arrivé cet été. Mais si la piste Renato Sanches est indéniablement intéressante sur le plan médiatique, où en est sportivement le joueur, depuis qu’il s’est révélé aux yeux du monde, en 2016 ?
Voir cette publication sur Instagram

Vivi sabi 🌊

Une publication partagée par Renato Sanches ⚽️ (@renatosanches35) le

Titulaire en finale de l’Euro organisée en France, et remportée par le Portugal 1-0 grâce à un coup de canon d’Eder en prolongation, Renato Sanches a illuminé la compétition par son abattage, en y étant d’ailleurs élu meilleur jeune. Le Bayern Munich, qui a eu le nez creux, a déboursé 40 millions d’euros en mai 2016, avant le début de l’Euro où sa valeur a augmenté en flèche, pour le chiper à son club formateur, le Benfica Lisbonne, où Renato Sanches sortait d’une première saison en pro intéressante. Âgé de 19 ans, le Portugais semblait alors bien parti pour rapidement tutoyer les sommets, dans un des plus grands clubs européens. Mais le joueur, tendre, a manifestement pris son envol trop tôt, et n’a pas su confirmer les grandes attentes reposant sur ses épaules.

Voir cette publication sur Instagram

🔮 #RS35

Une publication partagée par Renato Sanches ⚽️ (@renatosanches35) le

Désigné par Tuttosport Golden Boy 2016 – trophée du jeune footballeur le plus impressionnant en Europe -, devant Marcus Rashford et Kingsley Coman, Renato Sanches a raté sa première saison au Bayern Munich, avec seulement 17 matchs de Bundesliga au compteur, pour 0 but et 0 passe décisive. La saison suivante, le club allemand le prête en Angleterre – aux Pays de Galles, en réalité -, à Swansea City, pour que le Portugais s’aguerrisse en Premier League, dans une équipe plutôt anonyme où sa réputation et son talent devait en faire un élément dominant. Résultat ? Renato Sanches a du mal à s’imposer, au point de ne jouer que trois fois un match entier à Swansea. Le Portugais se blesse trois mois lors de la deuxième partie de la saison, puis squatte le banc ou les tribunes en fin de saison et repart au Bayern avec 12 matchs de Premier League au compteur, tous – sauf un – joué avant janvier 2018. Encore un faux départ, donc.

Revenu chez le géant bavarois, qui le conserve pour sa troisième année au club, Renato Sanches vit une saison similaire à sa première avec le club allemand, notamment en termes de rencontres disputées – 24 toutes compétitions confondues, contre 25 en 2016-2017 -, même si ses stats personnelles sont plus intéressantes – 2 buts, 3 passes décisives. Il y a quelques jours, après une entrée en jeu tardive (85e) lors du premier match de Bundesliga contre le Hertha Berlin (2-2), Renato Sanches a indiqué au micro de Sport 1 qu’il était « triste » car ce n’était pas « une bonne situation pour lui » de ne jouer que « cinq minutes » par match, et qu’il désirait « quitter le Bayern ». Cette nouvelle, pas tombée dans l’oreille d’un sourd, attire logiquement l’intérêt de Lille, qui s’est fait une spécialité de recruter des joueurs à fort potentiel, pour les revendre ensuite.

Estimé par le Bayern Munich à 30 millions d’euros, bonus compris, Renato Sanches prendrait une bonne décision, selon Passe D, en signant dans le Nord de la France, dans une équipe compétitive d’un championnat de moindre qualité que la Bundesliga et la Premier League, mais de meilleure niveau que la Liga NOS portugaise. Le milieu de dorénavant 22 ans pourrait prendre véritablement son envol en L1, et disputer, certainement dans la peau d’un titulaire, les matchs de la phase de poule de la Ligue des Champions que le LOSC va jouer lors de la première partie de la saison.

Ce ne sera pas le premier jeune joueur à éclore définitivement dans le championnat de France, réputé favorable aux meilleurs espoirs internationaux, et Renato Sanches, Golden Boy 2016, meilleur jeune de l’Euro la même année, fait assurément parti de cette caste.

pub

Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !