Ah, les joueurs de foot et leur(s) voiture(s)…

Si le football, d’après ce que semble en penser une journaliste française qui préfère dorénavant garder l’anonymat (coucou Anne-Sophie Lapix), est l’occasion de « regarder des millionnaires courir après un ballon », tous les joueurs n’ont pas exclusivement des goûts de mecs super riches. Observons attentivement avec quel véhicule, signe extérieur de richesse par excellence, certains roulent. C’est parfois révélateur d’une personnalité… Et/ou de leur sacré gros compte en banque.

La voiture d’un footeux, une vitrine et un reflet de son caractère

Le plus humble

Monstrueux sur le pré, N’Golo Kanté est discret médiatiquement et timide au sein d’un groupe, comme on a pu le constater avec le documentaire soporifique de TF1 diffusé après le Mondial. Son caractère semble s’être reflété dans le choix de sa bagnole : alors qu’il touche près de 7 millions d’euros par an (qui pourraient passer à 17 millions, selon les rumeurs, s’il prolonge à Chelsea), le joueur des Blues conduit, depuis qu’il joue à Leicester, une Mini Cooper. Une caisse passe-partout, petite mais rapide. Comme sa voiture, N’Golo ne paie pas de mine. Mais il roule sur la concurrence.

Publicité





 

Le plus bricoleur

Son physique de déménageur (84 kg pour 1,83 m) n’est pas un trompe-l’œil : Rodéric Filippi, l’ex-capitaine du Gazélec Ajaccio, désormais à Tours, en est un dans l’âme. Il s’était vanté, dans les colonnes de L’Équipe, d’avoir dépanné un coéquipier qui venait d’acheter une télé avec son Kangoo. L’utilitaire par excellence, prisé par les professionnels du bâtiment et les bricoleurs du dimanche. Et ça matche plutôt bien avec le défenseur : si vous le croisez sur un terrain, il risque fort de vous arriver quelques bricoles.

Le plus casse-cou

Ce qui nous intéresse du côté de M’Baye Niang, ce sont moins les bagnoles elles-mêmes que ce qu’il en fait. Alors que son parcours est accidenté (déjà 6 clubs à seulement 23 ans), l’international sénégalais a, en 2014, quand il évoluait à Montpellier, sévèrement bugné une superbe Ferrari 458 Italia Spider. Conduisant sans permis ce bolide de la marque au Cheval cabré, l’incartade dans le décor résume à elle seule la trajectoire de ce joueur à fort potentiel : une voiture carrément bling-bling et que tout le monde envie, mais qu’on envoie valser par manque d’application. Ou par bêtise ?

Le plus disproportionné

Régulièrement moqué pour ses cabrioles sur le terrain ou pour sa taille (1,67 m), Mathieu Valbuena a un temps roulé en Hummer H2, lors de son époque marseillaise. Oui, cet engin américain surdimensionné, à côté duquel l’énorme basketteur Shaquille O’Neal (2,16 m, 147 kg fluctuants) paraît de taille quasi normale. Évidemment, le déséquilibre est impressionnant avec le Français, qui semble alors au volant d’un poids lourd. Mais vu son niveau sur le gazon à l’époque –sans ironie–, le meneur de jeu avait parfaitement l’envergure pour piloter toutes les cylindrées qu’il voulait. Même les plus compliquées à manier, comme l’OM ou les Bleus.

 

Le plus italien

Zlatan Ibrahimovic a vadrouillé un peu partout en Italie, de l’AC Milan à la Juve en passant par l’Inter. De quoi se sentir un peu du pays ? Durant son unique année au Barça, intercalée entre sept saisons en Serie A, le poète scandinave, « mal utilisé » par Pep Guardiola, invective son coach : « Tu as acheté une Ferrari mais tu la conduis comme une Fiat ! » Prétentieux, de se comparer à la voiture de luxe transalpine ? Pas si votre garage en regorge : LaFerrari, Ferrari Enzo, Ferrari Spider… Ibra, ou le plus rital des Suédois. Auquel il manque tout de même la 458 Italia… Essaie encore Zlatan !

Le plus bling-bling

Mégastar, égérie publicitaire, voulant tout le temps voir son salaire augmenté quand celui de ses rivaux l’est, Cristiano Ronaldo a une attitude d’ultra-riche. Et la possession d’une Bugatti Veyron, qui coûte carrément une blinde (genre plus d’1,5 million d’euros…), le confirme royalement. En 2017, le Portugais en a rajouté une couche et s’est offert la grande sœur, la Bugatti Chiron (moteur 8 l, 1 500 ch, 420 km/h en pointe –sur circuit bien sûr–, conso en ville… 35 l/100 km), pour 2,5 millions. En réalité un seul petit mois de salaire à la Juventus, peanuts finalement.

Publicité




New animal in the building Bugatti Chiron 🎉🎉🎉✌️👌✈️

Une publication partagée par Cristiano Ronaldo (@cristiano) le

 

Bonus : le plus proche du peuple

Quel footballeur évoluant en L1 semble aussi humble sur le terrain qu’en dehors ? Non, pas Neymar, mais son coéquipier Edinson Cavani. Si le joueur, au salaire de ministre, détient bien entendu des voitures de luxe (une Ferrari 458 Italia, notamment ; oui, encore elle) et qu’il se rend avec au Camp des Loges, l’Uruguayen s’est fait remarquer peu avant le Mondial. La planète a en effet appris qu’il avait roulé durant plus de 6 h… en bus, pour rallier la sélection à Montevideo (de Salto, sa ville natale, à environ 500 km). Quel genre d’individu se coince dans un autocar durant des plombes alors qu’il pourrait racheter la compagnie de bus tout entière ou faire le chemin en hélico ?

 

Et vous, vous choisiriez quoi ? Enfin si l’Euro Millions passait par là… À Passe D, on est très métro/train de banlieue, mais y a bien 2-3 joujoux sur lesquels on ne cracherait pas…

Article recommandé :

pires coupes de cheveux neymar

Les pires coupes de cheveux des footballers :

Si les footballeurs ne sont pas forcément réputés pour leur bon goût stylistique, ils font parfois fort en termes de mauvais goût, notamment capillaire. Passe D a décidé de faire une petite sélection, composée de jeunes et d’anciens joueurs, pour constater que les choix hasardeux ne sont pas qu’une affaire récente, ni qu’une histoire de terrain. Attention, certaines images peuvent choquer.

Lire l’article



Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !


 

 

© Twitter vinesfoot, matchActus, EspoirsduFoot – Instagram cristiano, football_tab – YouTube nicolaslemarseillais

 

Publicité