Le PSG est-il vraiment banal sans Neymar ?

Le marché des transferts devient chaque année de plus en plus étonnant. Le mercato d’été 2019 ne déroge pas à la règle, entre transferts farfelues, indemnités hallucinantes et rumeurs foireuses. Naturellement, Passe D se pose beaucoup de questions durant cette période et a décidé de vous faire partager tout ça. Le sujet qui nous intéresse, en ce mardi 20 août, est le suivant : le PSG est-il vraiment banal sans Neymar ?



Neymar est-il vraiment essentiel au PSG ?



En instance de départ, Neymar n’a pas joué avec le PSG lors des deux premières rencontres du championnat. Lors de la première journée, Paris s’est imposé 2-0 contre Nîmes, mais dès la deuxième, dimanche soir, le club de la capitale a été dominé 2-1 par une vaillante équipe rennaise qui a offert sur un plateau un but à Edinson Cavani, à la 36e, après une passe en retrait mal assurée de Damien Da Silva. Rennes est cependant rapidement revenu dans la partie – but de Mbaye Niang (44e) -, puis a pris l’avantage en début de seconde mi-temps, grâce à Romain Del Castillo (48e). En manque d’idée, voire de souffle, le PSG n’a pas su se révolter et bouger les Rennais, qui ont d’ailleurs tapé une fois sur les montants d’Alphonse Areola. Alors que la saison dernière, le PSG avait été invaincu durant les 22 premières journées de L1 – un record -, cette saison, marquée par l’incertitude quant à l’avenir de Neymar au club, le PSG s’est incliné presque d’entrée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Compte Fan PSG 🔴🔵 (@parlons_peu_parlons_psg) le

Après la rencontre, Pierre Ménès, sur son blog, a fait cette tirade sur Paris et sur l’absence de Neymar : « Le constat qu’on peut faire, c’est que sans Neymar, cette équipe est banale. On l’avait déjà noté l’an dernier, au Parc face à Manchester ou lors de la fin de saison. Il ne faut pas s’y tromper, le facteur X de cette équipe, c’est Neymar. Et s’il venait à partir avant la fin du mercato, il faudrait lui trouver un remplaçant de haut niveau. Le Barça a coupé l’herbe sous les pieds parisiens en prêtant Coutinho au Bayern. Il ne reste plus que l’option Dybala. Sans l’Argentin et si Neymar quitte le club, le PSG s’en trouverait fortement affaibli par rapport aux deux saisons écoulées. Comme je pense que l’adversité sera plus forte cette année en Ligue 1 et toujours aussi importante en Ligue des Champions, ce pourrait être une nouvelle année de désillusions pour le club de la capitale… » Si le consultant de Canal ne dit pas uniquement des bêtises, cela lui arrive quand même avec une régularité de métronome. Dans son laïus, Passe D est d’accord avec lui sur un point : si le Brésilien venait à quitter le club, et s’il n’était pas remplacé – ce qui peut honnêtement difficilement arriver, puisque le PSG ne perdra pas Neymar sans réagir -, Paris sera effectivement très affaibli. Vendre le troisième ou quatrième meilleur joueur du monde est toujours un problème pour un club, et le Real Madrid peut par exemple en témoigner, après la vente de Cristiano Ronaldo à la Juve la saison passée. Par contre, là où Passe D est en total désaccord, c’est quand Pierre Ménès affirme que sans Neymar, le PSG est une « équipe banale ».

Les statistiques démontent facilement cette affirmation : l’an passée, sans le Brésilien sur le terrain, le PSG a gagné 20 fois sur 27 matchs, a effectué 2 nuls et a perdu 5 fois, en marquant 2,37 buts par rencontres. Avec Neymar sur le pré, en 28 matchs, Paris s’est imposé… également 20 fois, a fait 4 nuls et 4 défaites. Soit une défaite de moins, avec cependant une différence de but nettement supérieure quand le Brésilien joue (3,04 buts par matchs). Quant Neymar est présent, le PSG marque donc plus mais gagne autant, et le nombre de défaites est trop similaire pour que l’impact du Brésilien sur celles-ci soient visibles. En somme, Neymar fait du bien au PSG quand il est là, mais l’équipe n’est certainement pas « banale » quand il ne l’est pas. Avec Kylian Mbappé, Edinson Cavani, Marquinhos, Thiago Silva, Angel Di Maria ou Marco Verratti, il est même incompréhensible d’affirmer une chose pareille.

De plus, on a souvent entendu l’an dernier, parfois même dans la bouche de Pierre Ménès au Canal Football Club, que le PSG était trop fort pour le championnat de France, ce qui lui provoquait de grandes difficultés en Ligue des Champions. Neymar est un ajout remarquable à l’équipe – 23 buts et 10 passes décisives en 28 matchs la saison passée, quand même -, mais ce discours était porté sur l’ensemble de l’effectif, qui est très largement supérieur en quantité et en qualité par rapport à la concurrence, en championnat. Le PSG a des manques, c’est évident, mais n’est certainement pas une équipe banale sans le Brésilien, et d’autant moins en L1.



Pourquoi Pierre Ménès a-t-il donc affirmé une telle ânerie ? Pas réputé pour être objectif et neutre, le consultant de Canal Plus a peut-être, une fois de plus, laissé parler son cœur au lieu de son cerveau. Dans La Face Cachée de L’Equipe, l’auteur David Garcia écrivait, en 2008, que Pierre Ménès, quand il était journaliste pour le quotidien sportif, pouvait ne pas sortir des scoops par amitié pour les joueurs qu’il connaissait. Ami-ami avec les footeux stars, mielleux jusqu’à l’absurde avec les invités du CFC – même ceux avec qui il s’est embrouillé précédemment, comme le Lyonnais Rafael -, Pierre Ménès s’est peut-être laissé aveugler par la proximité qu’il a avec le Brésilien du PSG. Une photo récente – mai 2019 – de Neymar et de Pierre Ménès a tourné, un temps, sur les réseaux sociaux : c’est peut-être parce qu’il a été très proche de l’étoile brésilienne lors d’une soirée, ou certainement plus, que le consultant croit qu’il n’y en a qu’une seule au PSG. Attendons qu’il rencontre Kylian Mbappé en soirée pour qu’il se contredise et affirme que l’équipe ne peut pas être banale avec lui…

pub

Les sujets sur Neymar, agitent, passionnent et animent les médias français tous les ans depuis que la star à rejoint le PSG. Vous pourrez d’ailleurs retrouver notre analyse sur la question de Neymar et du PSG ici. Le PSG peut-il dorénavant conserver Neymar ?