Les comptes Instagram du foot à suivre

Pas besoin de vous faire un dessin, si il y a une plateforme qui a le vent en poupe, c’est bien Instagram. Voici donc la liste des comptes à suivre, afin de ne rien rater sur l’actualité du foot mais aussi des prouesses de joueurs de notre sport préféré.

Passe D est allé dénicher les comptes Instagram bien pourvus en images de buts et en news.

Instagram regorge de milliers de comptes dédiés au football.  La plupart d’entre eux sont gérés par des amoureux du sport qui tentent de fédérer une communauté en y postant des vidéos et des photos de stars. Ces fameuses photis pour lesquelles ils n’ont pas tout le temps réussit à négocier des droits. Certains essaient de surfer sur les actus et relaient des news avec une touche perso, d’autres créés des comptes dédiés à leurs idoles en y répertoriant leurs moindre faits et gestes. Afin de vous éviter un casse tête, voici les immanquables :

Pub

Le plus connu : 433

Voir cette publication sur Instagram

 

Since Zlatan left, @cavaniofficial21 has scored 106 goals in 119 games for @psg – including 17 Champions League goals in 22 matches 🔥

Une publication partagée par 433 (@433) le

Lancé en 2012 sur Twitter, le compte a rapidement pris de l’ampleur. Les associés décident de prendre d’assaut Instagram pour y pousser au moins une publication toutes les quatre heures. Avec une équipe de plus de 40 personnes et des photos montages dignes des studios Hollywoodiens, le succès est au rendez-vous. Le compte capitalise plus de 19,2 M d’abonnés à l’heure actuelle. 433 est surtout un des rares comptes suivi par Cristiano Ronaldo et la plupart des stars du ballon. Nous avions à l’époque fait une interview du meilleur métier du monde, en rencontrant Aviv Shoshan le community manager star du compte. Aviv est désormais le community manager du Barça, comme quoi être actif sur les réseaux peut rapporter gros.

 

Le plus éclectique : lovefootgoal

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Happy Birthday frero @adilrami 🎂🙏🏻 ~ #happybirthday #rami #olympiquedemarseille

Une publication partagée par VIVE LE FOOTBALL ⚽️ (@lovefootgoal) le

109 000 abonnés pour lovefootgoal qui, sans offrir des images de TOUS les buts, propose un contenu suffisamment éclectique pour y trouver son compte. David, son créateur – celui que vous voyez aux côtés d’Adil Rami – est aussi photographe professionnel et community manager pour un autre tres gros compte du foot. Il gère depuis quelques années sa page personnelle où il agrège un certain nombre de vidéos postées un peu partout, y ajoutant les siennes, pour offrir un panorama souvent sympa de ce qui a fait trembloter les filets le week-end. Alors, évidemment, on ne parle pas d’images 4K Ultra HD avec du son en Dolby True HD (ça a de la gueule, non ?), mais Lovefootgoal couvre l’essentiel de l’actualité du foot et le fait très bien.

Le plus décalé : laliga

Cela peut paraître improbable, mais le compte officiel d’une des ligues les plus importantes au monde… fait un boulot plutôt sympa sur Instagram. Alors qu’on a l’habitude de ne SURTOUT pas compter sur nos frileuses institutions pour assouvir nos fantasmes de montages marrants et de buts mis en scène, la Liga Santander propose, elle, plusieurs vidéos hebdomadaires efficaces. Tactique, ralentis et déconne : il y a quelque chose à en tirer !

Le plus 433 version française : Onzemondial


Le magazine Onze Mondial naît en janvier 1989 de la fusion des magazines Onze et Mondial. Longtemps propriété du groupe de presse Hachette, Onze Mondial a été racheté en juin 2011 par deux de ses cadres et un associé extérieur, ancien du titre. La société a été placée en redressement judiciaire en mai 2013. Racheté par le groupe MenInvest Media (menly, autonews), ils décident de mettre le paquet sur de la création de contenu maison et le résultat est plutôt cool sur Instagram.

 

Le plus international : rldesignz

Avec ses 7,5 millions d’abonnés, rldesignz est une petite institution sur Instagram. Et une mine d’or, qui passe du bombazo de Nicolas Lopez avec Porto Alegre au but improbable d’Habib Habibou en Israël, non sans avoir visité la pépite de Deyna Castellanos chez les filles ou le golazo de Rogelio Funes Mori avec les Rayados de Monterrey, au Mexique. De quoi s’en mettre plein les mirettes (et de briller en société…) !

Le plus Cristiano : cris7fcx

C’est une autre possibilité : pour ne rien rater des buts du week-end, vous pouvez toujours capitaliser sur les comptes Insta des ultra-fans d’un joueur. L’avantage, avec cris7fcx, c’est que Cristiano Ronaldo a tendance à marquer à chaque match – ou presque. Difficile de louper le « Suuu » et les abdos ciselés à la salle du Funchalense (paraît que c’est comme ça qu’on appelle les natifs de Funchal, à Madère – on se couchera tous moins cons).

Le plus « sunday league » : grassrootgoals

Parce qu’une frappe de 30 mètres en pleine lucarne est sûrement plus difficile à mettre pour José, ton ailier gauche à Saint-Donat-sur-l’Herbasse, après son canon du matin, que pour Neymar ou pour Kevin de Bruyne… il FAUT se faire les highlights des matchs sur les terrains pourris du dimanche. Tout y est plus beau : le retourné vautré, le but du tibia, le csc boueux… Avec un peu de chance,

 

 

Le moins actuel : the_home_of_football

https://www.instagram.com/p/BqiJGzhFQqD/

Quand vous aimez le ballon rond, vous êtes chez the_home_of_football comme à la maison. Attendez, quoi ? Vous n’arrivez pas à cliquer sur le lien ? Ah c’est normal, ce compte vient d’être saisi par le « CSA d’Instagram » car il recensait tous les buts du week-end… passé.

C’est ce qu’on appelle le paradoxe du cuir et des crampons : il n’a jamais été aussi coûteux de regarder du foot qu’à l’heure où l’on en a jamais autant bouffé. Oui, car il faut débourser des lingots pour voir du foot en live – ou truander en zigzaguant entre les fenêtres pop-up promettant de gagner un pognon miraculeux du fond de son canap’ ou d’allonger sensiblement ses appendices récréatifs.

Mais voilà… peut-être existe-t-il quelques rares êtres humains dont l’éthique refuserait les streams pixellisés (on en connaît de très bons HD…) ? À moins qu’il n’en existe dont la connexion et les moyens techniques à l’instant T ne permettent pas d’accéder aux images du moment (plus probable)… Bref, pour tous ces gens-là, les réseaux sociaux constituent une bouée de secours télévisuelle mais dès qu’un compte devient important, Instagram censure et cloture sans même prévenir leurs propriétaires.

 

pub

Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !