Où en est l’AS Monaco ?

Le marché des transferts devient chaque année de plus en plus étonnant. Le mercato d’été 2019 ne déroge pas à la règle, entre transferts farfelues, indemnités hallucinantes et rumeurs foireuses. Naturellement, Passe D se pose beaucoup de questions durant cette période et a décidé de vous faire partager tout ça. Le sujet qui nous intéresse, est le suivant : où en est l’AS Monaco ?



Ben Yedder à l’AS Monaco, un reccord de vente pour le FC Seville



Actuellement ? A la dernière place de la Ligue 1, après la rouste subie vendredi au Stade Louis-II, contre l’OL, lors de la première journée du championnat. Le club du Rocher a démarré la saison sur la droite lignée de la dernière : un non-match défensif, des stars à la peine – Falcao absent, Fabregas expulsé à la 30e -, un effectif peu profond malgré les apparences – 30 joueurs mais pas grand-monde sur le banc – et, au final, une valise (0-3). En réaction, trois jours plus tard, donc hier, Wissam Ben Yedder a signé à l’ASM contre le montant de sa clause libératoire, soit 40 millions d’euros.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Nouvelle étape 💪🏼 daghe @ASMonaco 👊🏼🇲🇨 @sport.cover

Une publication partagée par Wissam Ben Yedder (@wissbenyedder) le

Un très gros coup sur le marché, avec la venue d’un attaquant ultra-référencé : le Français de 29 ans a inscrit au moins 15 buts par saison, toutes compétitions confondues, depuis la saison 2012-2013… soit sa première véritable saison en pro – lors des deux premières, Ben Yedder avait disputé 4 puis 9 matchs en équipe une. L’an dernier, sous le maillot du FC Séville, qu’il a rejoint en 2016, l’ancien Toulousain a claqué 18 buts en Liga, et 10 en 13 matchs d’Europa League, l’élevant au rang de deuxième meilleur buteur français de la saison, derrière Kylian Mbappé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par I am Soccer News (@iamsoccernews) le

Appelé en sélection à la fin de la saison par Didier Deschamps, et buteur contre la sélection d’Andorre, Wissam Ben Yedder a choisi de revenir dans son pays cet été, puisqu’aucun grand club européen – en tout cas plus grand que Séville – n’a assez cru en lui pour payer sa faible clause libératoire, pour un attaquant de son calibre. Selon nous, à Passe D, Manchester United aurait dû se pencher sur lui, par exemple. Heureusement pour les dirigeants monégasques, ils semblaient un peu seuls sur le dossier. Cela a permis au club de la Principauté de recruter un sacré bon joueur, et de s’assurer la succession de Falcao, qui va filer en Turquie, à Galatasaray, dans quelques jours. Mais Wissam Ben Yedder n’est, on l’espère pour le club, que la première étape d’un mercato qui doit passer à la vitesse supérieure, sous peine de vivre une saison encore compliquée malgré un effectif pléthorique, et qui peut faire illusion sur les quelques jolis noms qu’on y trouve – Cesc Fabregas, Gelson Martins, Kamil Glik, Ruben Aguilar, Benjamin Lecomte, Aleksandr Golovin.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Transfermarkt (@transfermarkt_official) le

Monaco a fait quelques bons coups sur le marché, pour l’instant, malgré quelques couacs – oui, la vente de Rony Lopes pour 25 petits millions au FC Séville en est une : Benjamin Lecomte est arrivé dans les cages ; le latéral Ruben Aguilar, valeur sûre de la L1, est venu remplacer le méconnaissable champion du monde Djibril Sidibé, parti en prêt à Everton ; l’ailier nigérian Henry Onyekuru, recruté à Everton après une belle saison à Galatasaray, a pris la place de Rony Lopes ; Gelson Martins a été définitivement acheté après six mois en prêt, et, enfin, Wissam Ben Yedder est arrivé pour suppléer le capitaine colombien de l’équipe, Radamel Falcao.

Offensivement, l’AS Monaco a donc fait le plein, en plus avec le retour de prêt de Keita Baldé, et le club peut donc présenter une belle équipe en L1, même si une addition supplémentaire en attaque n’est pas à exclure, puisque Leonardo Jardim est un adepte du 4-4-2.

Pour combiner aux avant-postes avec le Français Ben Yedder, autant ne pas compter sur Stefan Jovetic, constamment blessé, mais plutôt sur… Mauro Icardi. Selon Sky Italia, l’ASM se serait penché sur le dossier, avec la maxime de Jean-Claude Duss à l’esprit : « Vas-y fonce, on sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher ». Il faudrait effectivement un très gros malentendu pour que l’Argentin quitte l’Inter pour l’AS Monaco, c’est pourquoi les noms d’Edin Dzeko (AS Rome) et Michy Batshuayi (Chelsea) semblent plus crédibles, voire intéressants à envisager. Reste que l’ASM doit avant tout, et surtout, se pencher sur l’aspect défensif de son équipe.

Ces jours-ci, la piste Blaise Matuidi (32 ans) a refait surface, alors que son nom avait déjà été évoqué au début du mercato, du côté de l’ASM comme de l’OL. D’après la Gazzetta dello Sport, l’ancien Parisien aurait discuté ces derniers jours avec les dirigeants asémistes, qui s’intéressent aussi à son coéquipier de la Juve, Daniele Rugani (26 ans), qui est défenseur central. C’est évidemment sur ces profils que l’ASM doit se concentrer, en remplaçant les défenseurs centraux, devenus inexplicablement nuls – Kamil Glik, Jemerson -, et en apportant du poids, du physique et de l’expérience au milieu de terrain. Blaise Matuidi est évoqué, donc, tout comme Tiémoué Bakayoko (24 ans), ancien monégasque indésirable à Chelsea. L’une de ces deux possibilités, si elles se confirmaient par un transfert, serait un grand pas en avant pour Monaco qui, s’il veut viser le podium, ou du moins les places européennes, devra s’améliorer défensivement, pour éviter de se prendre des roustes tous les week-ends. Après la défaite 3-0 contre l’OL, les dirigeants ont manifestement compris qu’il fallait changer des choses en défense.
C’est un bon pas de fait vers le retour au sommet du club de la Principauté.

pub

Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !