Quel club anglais a fait le meilleur mercato ?

Le marché des transferts devient chaque année de plus en plus étonnant. Le mercato d’été 2019 ne déroge pas à la règle, entre transferts farfelues, indemnités hallucinantes et rumeurs foireuses. Naturellement, Passe D se pose beaucoup de questions durant cette période et a décidé de vous faire partager tout ça. Le sujet qui nous intéresse, en ce Dimanche 11 août, est le suivant : quel club anglais a fait le meilleur mercato ?



591 Millions dépensés en achat de joueur



Plusieurs candidats se démarquent parmi les gros clubs de Premier League qui ont dilapidé tout leur PEL dans des joueurs, cet été. Si Manchester United, avec la vente de Romelu Lukaku, aurait pu trôner à la première place rien que pour ce transfert, ce n’est finalement pas le club coaché par Ole Gunnar Solskjaer qui remporte la Palme décernée par Passe D. Mais avant de connaître l’heureux gagnant, faisons un petit tour d’horizon de ce qu’il s’est passé lors de ce mercato.

 

crédit : @beinsport

Commençons par l’élève sage, qui n’avait de toute façon pas grand-chose à changer après sa victoire en Ligue des Champions l’an dernier, et sa deuxième place en Premier League. Les Reds de Liverpool n’ont pas chamboulé leur effectif : ils ont vendu le Belge Simon Mignolet et le défenseur Danny Ings – pour 22M ! -, et ont seulement recruté l’inconnu Sepp van den Berg pour la modique somme de… 1,3 million d’euros. On se croirait en L1, en train d’analyser les mouvements de l’été à Angers.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

✅📝

Une publication partagée par Player Of Liverpool FC🔴🔴 (@seppvandenberg__) le

Si Liverpool était bien sur l’opportunité lilloise Nicolas Pépé, finalement parti à Arsenal, il n’avait pas à forcément modifier un effectif fourni, qui a donné satisfaction l’an dernier. Jürgen Klopp est de toute façon moins dans une fièvre acheteuse que ses collègues des autres bancs de touche, comme il l’a dit en conf’ : « Vous ne devriez jamais faire de transferts parce que les autres clubs en font. Ca n’a pas de sens. Si vous vous asseyez une seconde et que vous prenez le temps de regarder votre effectif, est-ce qu’on a vraiment besoin de nouveaux joueurs ? »

A cette question, Passe D pense que Frank Lampard aurait répondu par l’affirmative… mais la FIFA ayant interdit à Chelsea de recruter, les Blues se sont renforcés avec un seul joueur – Mateo Kovacic, option d’achat levé – et en ont perdu plusieurs. Et non des moindres : David Luiz, Gonzalo Higuain – qui reste un gros joueur, et pas uniquement par le poids -, et évidemment Eden Hazard, le meilleur joueur de l’effectif depuis plusieurs saisons dorénavant. Vendu 100 millions d’euros au Real Madrid alors qu’il lui restait un an de contrat, le Belge est une perte immense pour le Chelsea de Frank Lampard, et on peine à voir quel joueur pourra le remplacer dans le jeu, et encore moins statistiquement – 16 buts et 15 passe décisives la saison passée en Premier League.

Manchester United s’est lui aussi séparé d’un Belge, cet été, pour près de 100 millions d’euros, en la personne de Romelu Lukaku, parti garnir l’attaque de l’Inter. Dans ce cas-ci, par contre, la vente est une véritable affaire. 83 millions d’euros bonus compris pour un attaquant à la technique rudimentaire, dont on peine à croire qu’il pourra s’adapter parfaitement au championnat italien, c’est presque du génie. Qui ne compense pas, cependant, la perte d’Ander Herrera au milieu, parti libre, et le recrutement globalement rudimentaire. En plus de Daniel James, milieu gauche de 19 ans, seuls les défenseurs Aaron Wan-Bissaka et Harry Maguire – pour environ 140M ! – ont été recrutés, cet été.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Welcome, @HarryMaguire93 👋 #MUFC

Une publication partagée par Manchester United (@manchesterunited) le

Certes, en défense, les besoins ne manquaient pas et semblent avoir été en partie comblés, mais au milieu il y avait de quoi faire, et en attaque itou. L’effectif est mince en quantité et en qualité, et on saisit mal la relative inactivité du club anglais, qui n’a pas remplacé Ander Herrera, qui pourrait encore perdre Paul Pogba, courtisé par le Real Madrid, et qui n’a recruté aucun attaquant pour compenser, au moins numériquement, le départ de Romelu Lukaku. La saison s’annonce longue…

Les rivaux Citizens ont également peu bougé, contrairement à leurs habitudes, mais ils l’ont indéniablement bien fait. Pep Guardiola a échangé Danilo, l’arrière droit remplaçant de City, contre João Cancelo, l’arrière droit titulaire de la Juventus, en donnant en plus 27 millions. Un brillant coup, dont il est incompréhensible que le club italien l’ait accepté, d’ailleurs.

Puis l’Espagnol a recruté un de ses compatriotes au milieu : le prodige de l’Atlético Madrid, Rodri, qui a pour vocation de remplacer dans l’entrejeu citizen le vieillissant Fernandinho (34 ans). En somme, City s’est renforcé, et n’as perdu que Vincent Kompany (34 ans), Fabien Delph et, surtout, Leroy Sané – mais à cause d’une longue blessure, pas pour un transfert au Bayern. C’est le seul point noir d’un bel été.

Les Gunners aussi ont passé un bon été, en attirant le Madrilène Dani Ceballos, le prometteur latéral gauche Kieran Tierney, le Brésilien David Luiz – cousin de Mattéo Guendouzi – et surtout la grosse cote Nicolas Pépé… qui n’est cependant pas voué à rester longtemps à Arsenal, comme son agent a semblé l’indiquer sur la chaîne L’Equipe, cette semaine.

Une belle triplette Alexandre Lacazette – Pierre-Emerick Aubameyang – Nicolas Pépé se dessine cependant pour cette saison, et les deux recrues défensives semblent nous rassurer, à Passe D, sur la capacité des Gunners à être performant pour l’édition 2019-2020. Malgré les départs d’Aaron Ramsey, Lolo Koscielny, Petr Cech ou Alex Iwobi…

crédit : @onlyf00tball_official_page

Enfin, last but not least, le finaliste de la dernière édition de la Ligue des Champions, Tottenham, a fait un mercato assez impressionnant, le plus impressionnant d’Angleterre selon nous. Les Spurs ont dépensé sans compter, mais pour de sacrés bons joueurs : 60M pour Tanguy Ndombélé, 73M – prêt payant à 16M plus option d’achat à 57M – pour Giovanni Lo Celso et 30M plus bonus pour le prometteur Ryan Sessegnon. Tout ça, sans perdre de joueurs majeurs – seulement Fernando Llorente, Michael Vorm, Vincent Janssen – et en vendant Kieran Trippier 24M. Reste l’interrogation Christian Eriksen : si le milieu danois de 28 ans ne part pas – au Real Madrid -, lui et ses collègues feront office d’épouvantail en Premier League, avec, évidemment, les Citizens et Liverpool.

pub

Abonnez-vous à notre compte Instagram, c’est ici que ça se passe !